Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2009 7 02 /08 /août /2009 10:09
MOBILISATION CONTRE LA CHASSE A L’ENFANT DANS LE SUD-EST DES FAMILLES RAFLEES CHEZ ELLES, ENFERMEES ET MENACEES D'EXPULSION ! Nous étions rassemblés hier devant le camp de rétention du Canet à Marseille pour hurler notre dégoût et notre colère devant un Etat qui non content d’exploiter des dizaines de milliers de sans-papiers pour faire tourner l’économie veut les terroriser toujours davantage et vient au petit matin arrêter des familles et les mettre avec leurs enfants en prison. En effet, dans plusieurs villes de France en ce moment, des familles sont raflées chez elles. Les préfectures profitent de la période estivale car ces familles sont plus isolées. Le préfet des Alpes-Maritimes a commandité ces deux arrestations : Mardi 28 juillet, 7h du matin, à Cannes, la police à la porte. La famille SANTOS, originaire des Philippines, habite en France depuis 9 ans. 9 ans qu'ils travaillent comme homme et femme de ménage pour un cannois. Véa, leur fille de 5 ans est scolarisée à Cannes. Ils sont maintenant enfermés au Centre de rétention du Canet : le père dans le bâtiment des hommes, la mère et la fille dans le bâtiment des femmes. Le Juge des Libertés et la Cour d’Appel d’Aix ont maintenu la famille SANTOS en rétention au motif que les conditions n'étaient pas remplies pour une assignation à résidence et que rien ne s'opposait du point de vue du droit à la rétention d'un enfant de 5 ans. Mme SANTOS : "Pourquoi ils ont besoin de nous chercher dans notre appartement? C'est pas normal. Placer un enfant dans une place comme ça, c'est pas normal. Notre fille est née ici. Nous on s'est marié à la mairie de Cannes. Je sais pas pourquoi ils font ça." Jeudi 30 juillet, 7h du matin, à Beausoleil, banlieue ouvrière de Monaco. C'est la famille PALADA, originaire des Philippines, que les fonctionnaires de police sont venus chercher. Le père est charpentier et travaille sur les yachts, la famille est ici depuis 8 ans, ils ont une petite fille de 3 ans qui s’appelle Jeanna. Ils sont au Centre de Rétention du Canet, et passent au tribunal aujourd’hui. Nous nous déclarons solidaires de ces familles, nous exigeons leur libération et leur régularisation! Ces familles travaillent ici, vivent ici, doivent rester ici! RESF 13 Contact : 06.31.32.48.65 resf13@no-log.orgMOBILISATION CONTRE LA CHASSE A L’ENFANT DANS LE SUD-EST DES FAMILLES RAFLEES CHEZ ELLES, ENFERMEES ET MENACEES D'EXPULSION ! Nous étions rassemblés hier devant le camp de rétention du Canet à Marseille pour hurler notre dégoût et notre colère devant un Etat qui non content d’exploiter des dizaines de milliers de sans-papiers pour faire tourner l’économie veut les terroriser toujours davantage et vient au petit matin arrêter des familles et les mettre avec leurs enfants en prison. En effet, dans plusieurs villes de France en ce moment, des familles sont raflées chez elles. Les préfectures profitent de la période estivale car ces familles sont plus isolées. Le préfet des Alpes-Maritimes a commandité ces deux arrestations : Mardi 28 juillet, 7h du matin, à Cannes, la police à la porte. La famille SANTOS, originaire des Philippines, habite en France depuis 9 ans. 9 ans qu'ils travaillent comme homme et femme de ménage pour un cannois. Véa, leur fille de 5 ans est scolarisée à Cannes. Ils sont maintenant enfermés au Centre de rétention du Canet : le père dans le bâtiment des hommes, la mère et la fille dans le bâtiment des femmes. Le Juge des Libertés et la Cour d’Appel d’Aix ont maintenu la famille SANTOS en rétention au motif que les conditions n'étaient pas remplies pour une assignation à résidence et que rien ne s'opposait du point de vue du droit à la rétention d'un enfant de 5 ans. Mme SANTOS : "Pourquoi ils ont besoin de nous chercher dans notre appartement? C'est pas normal. Placer un enfant dans une place comme ça, c'est pas normal. Notre fille est née ici. Nous on s'est marié à la mairie de Cannes. Je sais pas pourquoi ils font ça." Jeudi 30 juillet, 7h du matin, à Beausoleil, banlieue ouvrière de Monaco. C'est la famille PALADA, originaire des Philippines, que les fonctionnaires de police sont venus chercher. Le père est charpentier et travaille sur les yachts, la famille est ici depuis 8 ans, ils ont une petite fille de 3 ans qui s’appelle Jeanna. Ils sont au Centre de Rétention du Canet, et passent au tribunal aujourd’hui. Nous nous déclarons solidaires de ces familles, nous exigeons leur libération et leur régularisation! Ces familles travaillent ici, vivent ici, doivent rester ici! RESF 13 Contact : 06.31.32.48.65 resf13@no-log.orgMOBILISATION CONTRE LA CHASSE A L’ENFANT DANS LE SUD-EST DES FAMILLES RAFLEES CHEZ ELLES, ENFERMEES ET MENACEES D'EXPULSION ! Nous étions rassemblés hier devant le camp de rétention du Canet à Marseille pour hurler notre dégoût et notre colère devant un Etat qui non content d’exploiter des dizaines de milliers de sans-papiers pour faire tourner l’économie veut les terroriser toujours davantage et vient au petit matin arrêter des familles et les mettre avec leurs enfants en prison. En effet, dans plusieurs villes de France en ce moment, des familles sont raflées chez elles. Les préfectures profitent de la période estivale car ces familles sont plus isolées. Le préfet des Alpes-Maritimes a commandité ces deux arrestations : Mardi 28 juillet, 7h du matin, à Cannes, la police à la porte. La famille SANTOS, originaire des Philippines, habite en France depuis 9 ans. 9 ans qu'ils travaillent comme homme et femme de ménage pour un cannois. Véa, leur fille de 5 ans est scolarisée à Cannes. Ils sont maintenant enfermés au Centre de rétention du Canet : le père dans le bâtiment des hommes, la mère et la fille dans le bâtiment des femmes. Le Juge des Libertés et la Cour d’Appel d’Aix ont maintenu la famille SANTOS en rétention au motif que les conditions n'étaient pas remplies pour une assignation à résidence et que rien ne s'opposait du point de vue du droit à la rétention d'un enfant de 5 ans. Mme SANTOS : "Pourquoi ils ont besoin de nous chercher dans notre appartement? C'est pas normal. Placer un enfant dans une place comme ça, c'est pas normal. Notre fille est née ici. Nous on s'est marié à la mairie de Cannes. Je sais pas pourquoi ils font ça." Jeudi 30 juillet, 7h du matin, à Beausoleil, banlieue ouvrière de Monaco. C'est la famille PALADA, originaire des Philippines, que les fonctionnaires de police sont venus chercher. Le père est charpentier et travaille sur les yachts, la famille est ici depuis 8 ans, ils ont une petite fille de 3 ans qui s’appelle Jeanna. Ils sont au Centre de Rétention du Canet, et passent au tribunal aujourd’hui. Nous nous déclarons solidaires de ces familles, nous exigeons leur libération et leur régularisation! Ces familles travaillent ici, vivent ici, doivent rester ici! RESF 13 Contact : 06.31.32.48.65 resf13@no-log.org

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article

commentaires