Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2008 6 02 /02 /février /2008 13:19

Communiqué de presse

Le Front Citoyen de Resistance  du Golfe de Fos dénonce

La sous représentation des associations environnementales dans Airfobep.
 

Pour les 60 associations qui composent le Front Citoyen de Résistance du Golfe de Fos (FCRGF), la qualité de l’air ne doit pas être la chasse gardée des industriels, des collectivités locales et des services de l’Etat.

En effet, les collèges composant Airfobep se répartissent comme suit :

-Collège des services de l’état : 8 organismes,

-Collège des industriels : 20 entreprises,

-Collège des collectivités territoriales : 30 municipalités, 4 communautés d’agglomération, le conseil général et départemental,

-Collège des associations : 4 associations de défense de l’environnement et 1 syndicat.

Ce constat montre bien la sous représentation des associations de protection de l’environnement et des consommateurs.

Pourtant la loi sur l’air n° 96-1236 du 30décembre 1996, reconnaît à chacun le droit de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé et à la santé publique.

Afin de vérifier le respect de ce droit, l’Etat assure, avec le concours des collectivités territoriales, la surveillance de la qualité de l’air au moyen d’un dispositif technique dont la mise en œuvre est confiée à des organismes agréés.

Ceux-ci associent, de façon équilibrée, des représentants de l’Etat, des collectivités territoriales, des représentants des diverses activités contribuant à l’émission des substances surveillées, des associations de protection de l’environnement, des associations de consommateurs et, le cas échéant, faisant partie du même collège que les associations, des personnalités qualifiées…

Pour le FCRGF, les associations doivent pouvoir s’exprimer sur l’environnement très pollué dont souffrent les habitants de la région Fos Etang de Berre. D’ailleurs, le FCRGF réclame un grenelle de l’environnement pour notre région (voir communiqué de presse joint) et dénonce les cumuls de pollution ; il réclame notamment la mise en route d’une étude épidémiologique pour mesurer les effets de la pollution sur la santé, l’abaissement des normes de concentration des polluants,  l’indépendance des services de l’Etat vis-à-vis des industriels, l’arrêt de la construction de l’incinérateur …

Le FCRGF appelle toutes les associations à présenter leur adhésion à Airfobep, afin d’y faire entendre leurs voix.

Le FCRGF rappelle qu’il organise le samedi  après midi 1er Mars une manifestation nationale contre l’incinération à Marseille, rassemblement au Vieux Port à 14H.

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Environnement
commenter cet article

commentaires