Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 20:48

ArcelorMittal : le code éthique n’a pas la cote,

La section Istres Ouest-Provence de la  ligue des droits de l’homme condamne les pratiques de l’entreprise sidérurgique ArcelorMittal, qui , au nom d’une  gestion fondée sur l’honnête et l’intégrité, veut introduire un code d’éthique  que dénoncent les syndicats de l’entreprise.

 Ces mesures représentent :

·       Une intrusion inadmissible dans la vie privée des salariés avec l’obligation de déclarer son intention d’exercer une fonction élective lors des élections politiques.

·       La volonté d’entraver l’information syndicale,  avec le droit d’accéder à l’utilisation des systèmes de communication (courriel…) et de les surveiller dans des circonstances appropriées.

·       Un système de dénonciation et de délation avec l’obligation de signaler tout manquement au code d’éthique.

A travers ces quelques exemples ont peut s’interroger sur l’éthique d’une entreprise :

·       Qui s’engage à «traiter chacun équitablement et dignement … sans discrimination » et dont 60 militants CGT et CFDT ont demandé réparation à l’entreprise  pour obtenir l’indemnisation des préjudices subis dans leur évolution de carrière ; 15 d’entre eux ont assigné Arcelormittal en justice.

·       Qui s’engage en 2006 à ne pas supprimer d’emploi et qui, malgré 9 milliards d’Euros de bénéfice, dont 1,5 milliards ira aux actionnaires, annonce pour  2008, 600 suppressions d’emploi sur le site de Grandange (Moselle).

Cette forme de code éthique ne sert qu’à réduire les libertés des salariés, renforcer le pouvoir patronal et affaiblir globalement les droits de l’homme.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Vie de la LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article

commentaires