Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 23:48

Voir le lien ci-dessous 

http://mediterranee.france3.fr/info/provence-alpes/le-débat-sur-l-identité-nationale-se-poursuit-60339578.html?onglet=videos&id-video=mars_1135387_160120101156_F3   

                                                        
DECLARATION

 

Robinet ouvert à Marseille pour le goutte à goutte du poison du 
« 
débat sur l’identité nationale ». 

En démonstration publique à Marseille le 14 janvier 2010 le redoutable alambic du débat sur l’identité nationale n’a pas manqué de distiller quelques gouttes supplémentaires de son redoutable poison. 
A la chauffe cette fois, aux côtés de M. Besson, M Jean-Claude Gaudin,Maire de Marseille,
Vice Président du Sénat et figure tutélaire de l’U.M.P. dans la région. 
En effet, M. JC Gaudin a stigmatisé les « 15 à 20.000 musulmans qui ont déferlé dans les rues
de Marseille » à l’issue d’un match de football ayant vu l’équipe d’Algérie l’emporter sur celle de l’Egypte, 
en se plaignant que les seuls drapeaux brandis dans cette « déferlante de musulmans » n’aient été que des drapeaux algériens.

 

Au moment où, par deux fois, dans les salons d’honneur
du Stade Vélodrome puis de
la Préfecture,M. JC Gaudin tenait ces propos inqualifiables, soulevant l’indignation de plusieurs des participants invités,pourtant triés sur le volet, la Fédération de la Ligue de Droits de l’Homme des B. du Rh. avec  son Secrétaire Général Dominique Guibert manifestait dans les rues de Marseille aux côtés de R.E.S.F.,de la CIMADE et de plusieurs associations et partis de gauche pour demander: 

-la suppression de ce  ministère de la honte créé  par M Sarkozy  et dirigé avec zèle par M.Besson
 
-la régularisation des sans papiers à commencer par les 6000 travailleurs en grève depuis des semaines, 
 
-          un sursaut, quand il est encore temps, pour mettre un terme à ce qu’il faut bien désigner comme relevant d’une « xénophobie d’Etat ».

 

En posant une question de fond : tous ces propos tenus publiquement, par des femmes 
et des hommes publics, relèvent-ils seulement de « dérapages » ?  
On est en droit de ne pas le penser. 

Fédé LDH 13 Marseille le 16 janvier 2010

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Manifestations
commenter cet article

commentaires