Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 10:44

2013-02-28 11.12.15 voir le diaporama:conference-de-presse-du-28-02-13 conference-de-presse-du-28-02-13  

 

 Conférence de presse de la LDH Istres Ouest Provence du jeudi 28 février 2013 à 10h30 En présence de FR3, la Marseillaise .

 

Présence à cette conférence de presse 2 syndicalistes de l'usine Kem one à Lavéra .

 

Une brève aux actualités régionales FR3 à 12h .

 

Un reportage aux régionales de 19h.

 

En introduction un hommage à Stéphane  Hessel.

 

"L'intervention de la LDH ce jour est prioritairement fondée sur l'article 23 de la DUDH qui stipule très clairement que le Droit au Travail est un droit universel imprescriptible, de ceux que Stéphane Hessel qui vient de disparaitre a contribué à < sanctuarisé > dans cette déclaration historique. Qu'il lui soit ici rendu l'hommage qu'il mérite, grande figure de l'histoire contemporaine, compagnon de combat de la LDH. ll est de notre devoir de reprendre l'appel de son manifeste ( INDIGNEZ - vous )......."

 

INDIGNONS-NOUS    

 L’article 23 de La D.U.D.H., texte fondamental, parmi les grands textes de référence consacre en son article 23 l’un des droits parmi les plus mis à mal, et qui va en s’aggravant : le Droit au Travail. De ceux que Stéphane Hessel a contribué à « sanctuarisé » dans la déclaration historique du 10 décembre 1948. Quel plus bel hommage à lui rendre que de continuer son combat de l’indignation et de l’engagement, de continuer à faire vivre l’appel de son manifeste « INDIGNEZ - VOUS ».

Oui, indignons nous parce que le Droit au Travail, droit fondamental, subit aujourd’hui, un abandon sans précédent, mis à mal par les politiques publiques conduites depuis des années et malheureusement poursuivies, après l’alternance de mai 2012.

Les chiffres du chômage sont catastrophiques mais insuffisants à traduire les souffrances, les angoisses, les détresses provoquées par la violence sociale et morale qu’ils recouvrent et qui sont de plus en plus insupportables. A un tel point que le désespoir amène des chômeurs à commettre l’irréparable comme à Nantes ou comme au Monistrol sur Loire par une pression de plus en plus intolérable sur les conditions de travail et les cadences.

Indignons nous que les gouvernants détournent la tête face à cette réalité parce qu’ils ont fait le choix de répondre positivement aux injonctions des marchés financiers plutôt qu’aux intérêts économiques et sociaux de notre pays.

Indignons nous que ces marchés financiers fassent payer à la France 60 milliards annuels d’intérêts de la Dette, véritable détournement de fonds qui va servir pour une large part à la spéculation, celle qui mine et détruit l’emploi. Ayons à l’esprit à cet égard, que les banques françaises possèdent près de 500 filiales installées dans les paradis fiscaux.

Savez-vous que Gary Klech est l’un de ces prédateurs qui aujourd’hui menace le pôle vinylique français, dont l’usine  Kem One à Martigues Lavéra et ses 400 emplois et que 266 sites industriels ont été fermés en 2012.

La LDH est dans son rôle lorsqu’elle affirme que le Droit au Travail a été sacrifié par la signature du Pacte Budgétaire Européen que F Hollande avait pourtant juré de ne pas signer.

Indignons nous devant cette volte face conduisant tout droit à une austérité aggravée avec un effet domino : « baisse des investissements – croissance zéro - baisse du pouvoir d’achat -- baisse de la consommation – emplois sacrifiés par dizaine de milliers. »  Sur notre bassin d’emploi de l’Etang de Berre près de 20.000 chômeurs fin décembre 2012 !

Un bilan accablant à partager bien sûr avec l’ancien quinquennat et sans perspectives pour inverser une logique d’austérité aggravée.

Indignons nous aussi que de nouveaux reculs sociaux, appelés gentiment efforts, soient en préparation sur les retraites et les indemnités de chômage.

Avec le Droit au Travail, notre deuxième préoccupation prioritaire concerne les libertés et l’action du Ministère de l’Intérieur, action marquée par la même inhumanité que ces prédécesseurs à l’égard des sans papiers et des Roms, même si les discours xénophobes ont cessé. Il serait trop long de citer ici tous les articles de la D.U.D.H. malmenés par la politique de M. Manuel Valls.

Indignons nous du fait que, suite à l’interdiction par la Cour de Cassation de la mise en garde à vue systématique  des sans papier, le Ministre de l’Intérieur ait inventé une « retenue » pouvant aller jusqu’à 16 heures.

Indignons-nous du refus de remettre un récépissé lors des contrôles d’identité.

Indignons nous que des refus d’embarquement soient suivis de passages à tabac comme celui qu’a subi sur le tarmac de Roissy Monsieur Ribeiro, père d’un enfant français de Martigues.

Continuons d’interpeler les dirigeants de notre pays pour leur dire : changez de cap, appliquez ce pour quoi vous avez été élus, cessez de tourner le dos aux valeurs et idéaux de la République universelle et sociale porteuse d’un monde plus juste et plus humain. Cessez de baisser les bras devant les  marchés financiers et l’ultra libérale Commission Européenne.

Il est temps de mettre en œuvre des mesures immédiates ayant pour objectif le progrès social, la recherche du plein emploi et le respect des libertés inscrites,  elles aussi, dans la D.U.D.H.

Jean-Claude Aparicio

Au nom de la L.D.H. Istres-Ouest Provence

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article

commentaires