Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 10:47

On ne combat pas le racisme en lui faisant la morale

Le P.S. a organisé récemment  à la Mutualité, en présence de plusieurs ministres, un meeting contre le racisme. Fort bien.  On a y vu Manuel Valls, chasseur infatigable de sans papiers, recordman des reconduites à la frontière et des expulsions de Roms plastronner insolemment aux côtés de Christiane Taubira, sans doute à la recherche d’un improbable certificat de bonne conduite.

Nous lui dédions, à lui et au gouvernement, les lignes ci-après écrites le 28.11.2013 par Edwy Plénel

« On ne combat pas le racisme en lui faisant la morale, mais en dressant contre lui un imaginaire supérieur, qui rassemble et mobilise, celui de l’égalité. On ne combat pas le racisme au nom d’une République immobile dont d’autoproclamés « Républicains » seraient propriétaires alors que seul son mouvement importe, son invention permanente et son approfondissement renouvelé. On ne combat par le racisme en accompagnant sa condamnation apparente d’une politique économique et sociale qui, par ses inégalités accrues de discriminations, en fait le lit, dévalorisant les nouvelles classes populaires au prétexte de leur seul bien propre – leurs cultures, leurs croyances, leurs identités.

On ne combat pas le racisme en agitant depuis trente ans, à la fois comme une promesse pour les intéressés et comme une menace pour ses adversaires, le droit de vote des étrangers non communautaires qui vivent et travaillent en France, contribuant à sa richesse, sans jamais le rendre effectif alors qu’il serait un formidable accélérateur d’intégration et de fraternisation. Bref, on ne combat pas le racisme sans radicalité démocratique et sociale qui s’attaque enfin au terreau qui le nourrit, remplaçant cette dérive infernale où des pauvres font la guerre à plus pauvres qu’eux par la lutte commune contre les privilèges des possédants, les injustices et les inégalités.

Combattre le racisme, c’est donc exiger que notre République soit fidèle à ce qu’énonce le Préambule de sa Constitution depuis 1946 : « Le peuple français proclame que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés ». Combattre le racisme, c’est défendre l’égalité, égalité des droits et égalité des possibles dans tous les domaines, contre les tenants de l’inégalité, de la hiérarchie des humanités sous toutes leurs formes, inégalité des origines, des conditions, des cultures, des religions, des civilisations.

Combattre le racisme, c’est affirmer que cette déraison politique met en guerre notre société contre elle-même, dans une perdition sans fin où chaque bouc émissaire en appelle un autre, du Rom au Noir, de l’Arabe au Juif, indéfiniment. Combattre le racisme, c’est refuser ce piège où des opprimés se dressent contre d’autres opprimés, tandis que croissent le chômage, les inégalités et les injustices, et imposer des priorités qui rassemblent et qui élèvent, celles d’une République démocratique et sociale. »

 

La section L.D.H. Istres-Ouest Provence « marche » au quotidien contre le racisme :

-en dénonçant une politique économique qui crée le chômage de masse et des milliers de fermetures d’entreprises ( Kem One et Naphtachimie menacés…)

-en défendant et en aidant les ROMS contre toutes les discriminations xénophobes et sociales, et à cet égard en dénonçant la stigmatisation inacceptable exprimée sur son blog par F. Bernardini et en obtenant que cette attaque soit retirée.

-en participant à la solidarité avec les sans papiers et en s’opposant aux expulsions,

-en créant le « Comité Istres solidaires face aux extrêmes droites »,

-en combattant l’implantation du F.N. sur le territoire de Ouest Provence.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article

commentaires