Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 18:34

 

Dialo Ibrahima (21 ans) et Mamadou Saydou (18ans) sont peuls, originaires de Kindia en Guinée, pays  dirigé par les Malinké. Ils avaient décidé de rejoindre l'Europe.

Le 22 décembre ils embarquent avec une dizaine de migrants sur une pirogue. Au large des eaux territoriales du Sénégal et de la Guinée ils réussissent à approcher un cargo italien porte-containers le Jolymarone de la compagnie Ignazio Messina.

Malgré une forte houle la pirogue réussi à coller à la coque du cargo. Des cordes sont lancées. Seuls Dialo Ibrahima et Mamadou Saydou réussissent à grimper car le ressac menace de couler la pirogue qui s'éloigne.

Cinq jours de navigation jusqu'à un port de Belgique. Refus d'accueil des autorités. Appareillage vers le Portugal nouveau refus. Puis vers Gênes 3ème refus et enfin Marseille où, le vendredi 10 janvier, on les remet sur le Jolymarone direction l'Espagne.

 

La passe du port de Marseille franchie, il est 19 h, les deux garçons se concertent et décident de se jeter à la mer dans la nuit. Ils sont tous les deux assez bons nageurs mais le froid et l'épuisement ont raison de Mamadou qui coule sous les yeux de son compagnon.

L'Europe bunkerisé et la politique inhumaine de Manuel Valls viennent de faire une nouvelle victime.

Dialo Ibrahima, rencontré longuement ce matin, est en état de choc.

 

Placé en zone d'attente au C.R.A. il va faire une demande d'admission au titre du droit d'asile. Dans les 4 jours il sera présenté au J.L.D. qui statuera sur une demande de remise en liberté. Celui-ci peut, soit remettre en liberté, soit prolonger la retenue de 8 jours sachant que la retenue en zone d'attente ne peut pas excéder 20 jours. La demande d'asile remonte ensuite à l'OFPRA qui après étude  transmet son avis au ministre de l'intérieur qui statue. Soit positivement : délivrance d'un sauf conduit. Soit négativement : recours possible au Tribunal Administratif.

Tout doit être mis en œuvre pour que Dialo Ibrahima obtienne le droit d'asile.

 

Jean-Claude Aparicio le 12 janvier 2014 à 14h

 

 

 

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:31

 

Combattre Dieudonné, le faire condamner, la L.D.H. peut s'honorer de l'avoir fait mais sans se laisser enrôler pour autant sous la bannière du  Ministre de l'Intérieur Manuel VALLS :

 

- parce que Manuel VALLS s'est engagé par voie administrative dans une démarche inacceptable, contraire à la loi et concernant  l'un de nos grands principes démocratiques : poursuivre, juger et punir lorsque les infractions et délits touchant à la liberté d'expression ou autres sont constatés et avérés,

 

- parce que Manuel VALLS a tenu le 6 janvier 2014 au Grand Journal de Canal+  , où il était interrogé sur le cas Dieudonné, des propos plus que contestables en évoquant un "antisémitisme dans les cités" , stigmatisation globale inacceptable et dangereuse de populations souvent victimes elles-mêmes de discriminations et de racisme,

 

- parce que nous n'avons pas oublié les propos  discriminatoires portés le 6 mai 2013 par Manuel VALLS sur les ROMS  et la chasse indigne et inhumaine  qu'il met en œuvre à leur encontre.

 

Jean-Claude APARICIO 

--

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 22:50

ISTRES : LUNDI 13 JANVIER FILM "LA MARCHE"

A 18h 30 AU COLUCHE

 

La L.D.H. "Istres-Ouest Provence" vous présente ses meilleurs vœux et a le plaisir de vous inviter à la projection du film "La Marche" au cinéma Le Coluche à Istres en présence de Yamina Benchenni, marseillaise qui a participé à cet évènement en 1983 et de Kader Atia impliqué dans l'organisation de cette riposte au départ d'Aix en Provence. 

 

- Pot fraternel et vœux à 18h30

 

 

- Film à 19h30 suivi d'un débat 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 17:40

Fos-Lavéra-Lyon : 25.000 emplois industriels menacés. La L.D.H. solidaire des salariés.  

 

L'article 23 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme stipule notamment: "Toute personne a droit au travail ..."

Ce droit fondamental, les responsables politiques qui se succèdent et ont en charge  la conduite du pays, n'en ont jamais véritablement fait un objectif premier. Ainsi le gouvernement Hollande a-t-il hérité d'un chômage de masse. Il aurait dû s'attaquer à ce fléau. 

Au lieu de cela d'autres priorités continuent de commander une politique économique et sociale, qui tourne le dos à la recherche du plein emploi.  Conséquences : des milliers d'entreprises ferment leurs portes et parmi elles les fleurons de nos activités productives. Toutes les branches sont touchées, il y a le feu à la maison France et les pompiers Ayrault, Montebourg...regardent brûler.

Ainsi, la branche P.V.C - KEM ONE (Poly Chlorure de Vinyle)  est menacée de liquidation avec une perte estimée à 25.000 emplois directs et indirects.

En réponse et après avoir fait appel en vain au Ministère dit "du redressement productif" et au Premier Ministre, les salariés  sont engagés dans une action déterminée pour sauver leur outil de travail. Ils ont mis en œuvre  une réquisition des installations de Fos, Lavéra et Lyon avec maintien de la production . Ils ont décidé de relever le défi de l'irresponsabilité gouvernementale.

La Ligue des Droits de l'Homme, section de Martigues et d'Istres-Ouest Provence salue leur engagement et  expriment leur total  soutien aux salariés menacés de chômage.

 

12 décembre 2013

 

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 17:34

Non à l'expulsion des familles ROMS du Vallon du Pauvre Homme !

 

Le 10 décembre 2013 au Tribunal d'Instance de Martigues est jugée la demande d'expulsion des familles ROMS  ( 20 adultes, 21 enfants) occupant une maison abandonnée au Vallon du Pauvre Homme.

Le préfet, une fois de plus, entend mettre à la rue dans un dénuement total des hommes des femmes et des enfants, sans avoir prévu la moindre solution de relogement. Notre avocate Maître Claudie Hubert a démonté un à un les arguments fallacieux de l'Etat qui persécute de pauvres gens "pour leur bien, au nom de leur sécurité" la maison squatté n'ayant effectivement rien d'un hôtel 3 étoiles  !!!

Telle est la politique de Manuel Valls et de ses préfets agissant  sous le regard bienveillant de François Hollande. Telle est la politique inhumaine mise en œuvre à l'opposé de toutes les principes et valeurs  d'une République démocratique et sociale.

Ce pouvoir piétine le Préambule de la Constitution qui proclame "que tout être humain, sans distinction ...possède des droits inaliénables et sacrés".  L'un des droits les plus inaliénables doit être le droit de ne pas être  sans abri.

 

NOUS NE VOULONS PAS, QU'A MARTIGUES ET AILLEURS, DES ENFANTS, DES BEBES ET LEURS PARENTS DORMENT SUR DES TROTTOIRS DANS LE FROID ET LES INTEMPERIES.

 

Honte et déshonneur aux responsables politiques et administratifs se livrant à de telles ignominies!

Le collectif de solidarité aux ROMS et la L.D.H.  ne laisseront pas faire.

 

 

Le jugement sera rendu le 17 décembre 2013

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 18:20

 

 

La Section de la LDH Istres- Ouest Provence communique 

 

Istres le 6 décembre 2013

 

 

Un grand homme vient de nous quitter. Il  était un symbole de la lutte contre le racisme et l'apartheid.

 

Dans un contexte où le racisme ressurgit, et face à ce fléau, sa mémoire nous invite à ne pas baisser la garde.

 

Victime de la ségrégation raciale, Nelson Mandela a su mobiliser le peuple  pour exiger du pouvoir ségrégationniste de l'Etat Sud-Africain, la fin d'un régime fondé sur les théories ignobles de négation de l'égalité des droits des personnes humaines. Il avait payé ce combat de 23 ans d'emprisonnement.

Il a aussi été l'homme de la réconciliation sans l'oubli. Devenu chef de l'Etat  Sud-Africain, il a pesé de tout son poids pour que la mémoire ne fasse pas place à la vengeance.

 

La Ligue des droits de l'Homme Istres-Ouest Provence et tous les militants anti apartheid , engagés pour  la libération de Nelson Mandela et aussi dans des campagnes de boycott  des produits  issus d'une appropriation violente des richesses économiques ; parmi celles-ci les oranges OUTSPAN,  symboles d'un apartheid esclavagiste, s'inclinent avec respect devant la disparition d'un homme dont la vie fut un modèle d'humilité et de lutte pour les droits de l'Homme.

 

La LDH est persuadée que  les villes de Ouest Provence sauront, dans les prochains jours, rendre à ce grand homme l'hommage qu'il mérite.

 

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 10:47

On ne combat pas le racisme en lui faisant la morale

Le P.S. a organisé récemment  à la Mutualité, en présence de plusieurs ministres, un meeting contre le racisme. Fort bien.  On a y vu Manuel Valls, chasseur infatigable de sans papiers, recordman des reconduites à la frontière et des expulsions de Roms plastronner insolemment aux côtés de Christiane Taubira, sans doute à la recherche d’un improbable certificat de bonne conduite.

Nous lui dédions, à lui et au gouvernement, les lignes ci-après écrites le 28.11.2013 par Edwy Plénel

« On ne combat pas le racisme en lui faisant la morale, mais en dressant contre lui un imaginaire supérieur, qui rassemble et mobilise, celui de l’égalité. On ne combat pas le racisme au nom d’une République immobile dont d’autoproclamés « Républicains » seraient propriétaires alors que seul son mouvement importe, son invention permanente et son approfondissement renouvelé. On ne combat par le racisme en accompagnant sa condamnation apparente d’une politique économique et sociale qui, par ses inégalités accrues de discriminations, en fait le lit, dévalorisant les nouvelles classes populaires au prétexte de leur seul bien propre – leurs cultures, leurs croyances, leurs identités.

On ne combat pas le racisme en agitant depuis trente ans, à la fois comme une promesse pour les intéressés et comme une menace pour ses adversaires, le droit de vote des étrangers non communautaires qui vivent et travaillent en France, contribuant à sa richesse, sans jamais le rendre effectif alors qu’il serait un formidable accélérateur d’intégration et de fraternisation. Bref, on ne combat pas le racisme sans radicalité démocratique et sociale qui s’attaque enfin au terreau qui le nourrit, remplaçant cette dérive infernale où des pauvres font la guerre à plus pauvres qu’eux par la lutte commune contre les privilèges des possédants, les injustices et les inégalités.

Combattre le racisme, c’est donc exiger que notre République soit fidèle à ce qu’énonce le Préambule de sa Constitution depuis 1946 : « Le peuple français proclame que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés ». Combattre le racisme, c’est défendre l’égalité, égalité des droits et égalité des possibles dans tous les domaines, contre les tenants de l’inégalité, de la hiérarchie des humanités sous toutes leurs formes, inégalité des origines, des conditions, des cultures, des religions, des civilisations.

Combattre le racisme, c’est affirmer que cette déraison politique met en guerre notre société contre elle-même, dans une perdition sans fin où chaque bouc émissaire en appelle un autre, du Rom au Noir, de l’Arabe au Juif, indéfiniment. Combattre le racisme, c’est refuser ce piège où des opprimés se dressent contre d’autres opprimés, tandis que croissent le chômage, les inégalités et les injustices, et imposer des priorités qui rassemblent et qui élèvent, celles d’une République démocratique et sociale. »

 

La section L.D.H. Istres-Ouest Provence « marche » au quotidien contre le racisme :

-en dénonçant une politique économique qui crée le chômage de masse et des milliers de fermetures d’entreprises ( Kem One et Naphtachimie menacés…)

-en défendant et en aidant les ROMS contre toutes les discriminations xénophobes et sociales, et à cet égard en dénonçant la stigmatisation inacceptable exprimée sur son blog par F. Bernardini et en obtenant que cette attaque soit retirée.

-en participant à la solidarité avec les sans papiers et en s’opposant aux expulsions,

-en créant le « Comité Istres solidaires face aux extrêmes droites »,

-en combattant l’implantation du F.N. sur le territoire de Ouest Provence.

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 09:34

« MARCHONS CONTRE LE RACISME »

 

Le 30 novembre 2013 à Marseille,

 

14h30 devant la Mairie, Vieux Port

 

Un climat nauséabond s'installe dans notre pays. Le garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Christiane Taubira, a subi ces dernières semaines des attaques racistes venues de temps obscurs que l’on croyait révolus. Les déclarations racistes d’une candidate du Front national, les invectives d’enfants, téléguidés par leurs parents, traitant la ministre de la Justice de «guenon », sont une souillure pour la République.

 Ces propos attaquent frontalement des millions d’êtres humains originaires d’Afrique, des Caraïbes, des Amériques, de l’Océan indien, citoyens français ou non et dont les aïeux ont été jadis martyrisés du fait de leur couleur de peau. Ils constituent une atteinte violente contre toutes et tous car ils visent au cœur le pacte républicain.

 Nous condamnons solennellement cette dérive raciste, de même que les actes et propos qui en ont permis la maturation. Nous n’admettons pas que des millions de personnes soient déniées dans leur humanité et leur citoyenneté, que ce soit en raison de leurs origines, de leur situation sociale, de leur culture, de leur religion... Nous ne supportons pas que des boucs émissaires soient désignés comme les responsables de nos maux et comme des menaces sur notre avenir.

 Alors que la France doit affronter les énormes défis liés à la dégradation économique, au chômage et aux inégalités, face à ceux et à celles qui veulent aviver les souffrances sociales, les peurs et les colères, nous nous dressons pour affirmer avec force : la République n’a d’avenir qu'égale, solidaire et fraternelle.

 C’est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs de l’humanité, toutes celles et ceux qui veulent opposer l’égalité et la fraternité aux visages hideux du racisme à participer à une marche le 30 novembre 2013, à Marseille, dont le rendez-vous est donné à 14 h 30, devant la Mairie Vieux Port.

   

Signataires au niveau national :

Collectifdom - CM 98

Ligue des droits de l’Homme - Licra  - Mrap - SOS Racisme

CFDT - CFTC - CGT - FSU  - UNSA - Union syndicale Solidaires
UEJF (Union des étudiants Juifs de France) - FIDL - UNEF - UNL - UFAT (Union Française des associations Tziganes) - R=(Respect) - EGAM - FNASAT - Banlieues du Monde - France Terre d'asile - Ni Pute Ni soumise - Collectif des écrivains nègres - Association ultramarine de France - Les amis du PPM en France - Haut Conseil des Maliens de France  - Association pour la Promotion de la Langue et de la culture Soninké (APS) - Association culturelle de musulmans de Drancy - Conseil de Coordination des organisations arméniennes - La Maison des potes - Mémorial 98 - Le Syndicat des Avocats de France (SAF) - Le Syndicat de la Magistrature - Les Marianne de la diversité - RESF - Fédération des Mutuelles de France - Mouvement pour la paix  - Fondation Copernic - SNES - FCPE - CIMADE - SNEP - SNUEP - DAL (Droit au logement) - Ligue de l'enseignement

 

 Organisations marseillaises

Association les pieds noirs progressistes, Lacho Divano, Résister aujourd'hui, Collectif Marche Mondiale des femmes 13 PACA, Centre Culturel de Mésopotamie, Collectif 13 Droits des femmes, DAL13 vie et terre, les amis de la Terre, Marseille solidaire contre l’extrême droite (centre-ville), rencontres tsiganes,

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 09:28

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Préfet ne mettez pas des familles, des bébés, des enfants en péril.

 

 

 

Une fois de plus l’Etat veut mettre à la rue, dans le dénuement et le froid qui vient d’arriver, cinq familles roumaines avec des bébés qui ont trouvé refuge dans une maison abandonnée du Vallon du Pauvre Homme à Martigues.

 

 

 

Par une procédure de référé au Tribunal d’Instance de Martigues, le mardi 19 novembre, l’Etat, tout en s’en défendant, abandonne à tous les dangers sanitaires et sociaux des hommes, des femmes et leurs  enfants.

 

 

 

Telle est la conséquence des consignes données aux préfets par M. Manuel Valls sur fond de déclarations à caractère xénophobes.

 

 

 

Empêchons l’inacceptable. Rassemblons-nous.

 

 

 

MARDI 3 DECEMBRE A 9H

 

au Tribunal d'Instance,

 

place de la Libération - (dans l’île) à MARTIGUES

 

A l’appel de la L.D.H. et du collectif de solidarité*

 

Pour rappeler à un gouvernement qui oublie les valeurs de la République et de la Constitution ce que veulent dire les mots FRATERNITE, JUSTICE ET HUMANITE.

 

Georges Fournier, LDH Martigues - Jean-Claude Aparicio Vice Président de la LDH-13,

 

 

 

*ASTI, CCFD-Terre-Solidaire, EELV, FASE, FCPE, FSU Martigues, Ligue des Droits de l’Homme, NPA, P.G., R.E.S.F., Sud Education

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 17:35

        Ligue des Droits de l'Homme et du Citoyen

 

"Istres-Ouest Provence"

        ____________________________________________________

 

      Assemblée Générale annuelle

         

 

Jeudi  5  décembre à 18 h 30

 

       

 

 Maison des Associations

 

 

 

 

      Ordre du jour:

       

        -Rapport moral et d'activités

 

     - Rapport financier

 

     - Election du Bureau

 

     - Questions diverses et pot de l'amitié

 

    

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence
commenter cet article