Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 20:29

Déclaration de la LDH Istres Ouest Provence parue

 

dans la Provence du 26 09 13

 

Suite aux propos tenus dans vos colonnes par le candidat du "Parti Socialiste" aux prochaines élections municipales dans votre édition du 25 septembre 2013 mettant en cause la L.D.H. nous voulons apporter quelques précisions :

 

- la Ligue des Droits de l'Homme créée en 1898 a vu défiler des dizaines et des dizaines  de gouvernements : de gauche, de droite et y compris d'extrême droite  pendant les  années noires de l'occupation. Les gouvernements passent la L.D.H. est toujours là,

 

-ce candidat  dont le parti est au pouvoir devrait réfléchir sur les conséquences d'un chômage de masse, d'une politique d'austérité et de régression de nombreux acquis sociaux sur les couches populaires mises à mal  par cette politique,

 

-il devrait aussi réfléchir aux propos inacceptables d'un ministre de l'Intérieur, Manuel Valls,  qui emprunte à la droite et à l'extrême droite un discours inacceptable pour tout défenseur des Droits de l'Homme.

 

Jean-Claude Aparicio

 

Président de la Section L.D.H. Istres-Ouest Provence

 

Istres le 25 septembre 2013

 

la marseillaise 24 09 13

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 13:52

Communiqué de presse

 

Soutien et solidarité avec les deux délégués régionaux de la CIMADE à Marseille

 

La L.D.H. est profondément choquée de l'inacceptable mise en cause de Françoise Rocheteau et J-P Cavalié par M. Patrick Peugeot, président de la CIMADE, mise en cause rendue publique.  

La Ligue des Droits de l'Homme, section "Istres-Ouest Provence" peut témoigner que ces deux délégués de la CIMADE à Marseille font honneur aux idéaux et valeurs humanistes partagés avec la L.D.H..

M. Patrick Peugeot doit revenir sur ses propos au risque pour lui de se trouver en très mauvaise compagnie, celle  de M. Prasquier assimilant toute critique à l'égard d'Israël à de l'antisémitisme.

Les insultes de M. Prasquier, au nom du CRIF, contre Stéphane Hessel confirment, s'il en était besoin, le choix juste fait par J-P Cavalier et Françoise Rocheteau de ne pas répondre positivement à une invitation du CRIF-Marseille pour la commémoration des rafles de 1943.

 

 

Jean-Claude Aparicio

 Président LDH Istres Ouest Provence

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 13:01

 résolution soumise au congrés de la LDH à Niort des 18,19 mai 2013

Droit au travail – Droit fondamental

 

Un chômeur en fin de droits s’est immolé par le feu à Nantes. Ce drame humain rappelle que le chômage est une forme de violence sociale et morale inacceptable. Dans des entreprises les salariés sont sous la pression de conditions de travail aggravées et du chantage à l’emploi pouvant les conduire à des gestes désespérés.

Fin décembre 2012 le nombre d’inscrits à Pôle Emploi (catégories A.B.C.) s’élevait officiellement à 4.917.500, en hausse de 10% sur un an, statistiques impuissantes à traduire  l’angoisse et la désespérance  des hommes et des femmes victimes de ce fléau.

Rien ne laisse prévoir une quelconque amélioration de l’emploi car des dizaines d’entreprises annoncent des réductions d’effectifs, des plans sociaux voire des perspectives de fermeture.

Cette situation est la conséquence de très nombreux facteurs parmi lesquels le choix fait par la France de s’inscrire dans une politique d’austérité telle que définie par le Pacte Budgétaire Européen.

La L.D.H.  rappelle que le droit au travail est inscrit en toutes lettres  dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et qu'elle ne peut accepter que des politiques publiques puissent avoir pour conséquence de mettre à mal ce droit fondamental.

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 11:33

COMMUNIQUE DE PRESSE

Marseille le 15 janvier 2013

Un jeune Marseillais abattu par un policier

La Ligue des Droits de l’Homme vient d’apprendre qu’à la suite « d’une altercation qui a mal tourné dans la nuit du mercredi 13 au 14 février, Yacine, âgé de 19 ans, originaire de la cité Félix-Pyat à Marseille (3e) a été abattu dans une épicerie de la Joliette (2e) par un agent de police en dehors de ses horaires de travail »*

La Ligue des Droits de l’Homme exprime son émotion et sa colère. C’est une fois de plus qu’un jeune des quartiers populaires a été la cible d’un policier qui aurait été selon la Préfecture de Police en «état alcoolique».

Ce drame pose une nouvelle fois la question du recrutement et de la formation des policiers, de leurs rapports avec les citoyens, notamment avec les jeunes, il s’ajoute à l’abandon social dans lequel sont laissés les quartiers populaires où le chômage et la paupérisation vont grandissants.

Les politiques sécuritaires toujours en vigueur, loin de pacifier ces relations et de réduire la fracture sociale, ne peuvent que conduire à ce type de drame. Il est plus qu’urgent de repenser une véritable politique de la Ville.

La Ligue des Droits de l’Homme attend que les enquêtes diligentées fassent toute la lumière sur les circonstances de ce drame et que les causes et les éventuelles responsabilités liées aux politiques publiques en soient établies.

La Ligue des Droits de l’Homme s’associe à la tristesse de la famille et lui apporte tout son soutien.

* La Marseillaise / la Provence du 15 février 2013

LDH 138 rue Marcadet, 75018 Paris tel : 01 56 55 51 00 , ldh@ ldh-france.org, site : www.ldh-france.org

LIGUE DES DROITS DE L’HOMME ET DU CITOYEN Fédération des Bouches du Rhône 34, cours Julien 13006 Marseille ldh.federation13@gmail.com 06 80 95 22 39

 

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 17:12

MONSIEUR VALLS : NOUS REFUSONS QU'UN PERE SOIT ARRACHE A SON PETIT GARCON DE 6 ANS

 

            Mr Ribeiro de nationalité capverdienne, vit en France depuis 12 années Il n’a pas réussi jusqu’à présent à obtenir sa régularisation. Il est actuellement en centre de rétention à Marseille. Le référé « liberté » présenté le 5 janvier 2013 devant le Tribunal Administratif avec soutien de la L.D.H. et du R.E.S.F. n’a pas abouti. Il était pourtant fondé sur une demande de respect de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant signée par la France car Mr Ribeiro est père d’un enfant français qui va avoir 6 ans qui est scolarisé en CP à Martigues.

            Mr Ribeiro a refusé pacifiquement une première tentative d’embarquement à l’aéroport de Marignane avec le soutien des militants de la L.D.H. et du Réseau Education Sans Frontières. Condamné à deux mois de prisons pour refus d’embarquer, à sa sortie il a été reconduit à l’aéroport où la mobilisation  militante a de nouveau mis en échec cette volonté d’atteinte aux droits fondamentaux. Le 18 janvier prochain une audience est prévue devant le Juge des Affaires Familiales  à la demande de Mr Ribeiro et de la maman de leur enfant. Cette procédure risque d’être annihiler car une expulsion est de nouveau prévue dimanche 13 janvier prochain en fin d’après midi.

            L’acharnement des autorités à son encontre est inacceptable et incompréhensible.

            Les sections de la Ligue des Droits de l’Homme d’Istres-Ouest Provence et de Martigues-Ouest Etang de Berre-Côte Bleue dénoncent l’inhumanité préfectorale et gouvernementale. Elles exigent la mise en liberté de ce père de famille et la régularisation de sa situation.

Elles demandent aux élus locaux en particulier à ceux du Parti Socialiste de soutenir cette démarche et de refuser des pratiques qui s’apparentent trop à celles  de MM Guéant et Sarkozy, politique pourtant rejetée le 6 mai 2012.

            Elles appellent à une large mobilisation à l’aéroport de Marignane dimanche 13 janvier 2013 à partir de 17 h afin qu’un père ne soit pas arraché à son fils.

 

Martigues et Istres, lundi 7 janvier 2013

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 11:53

 

COMMUNIQUE DE LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME

 

SECTION « ISTRES- OUEST PROVENCE »

  

LA L.D.H. PARTICIPERA A ISTRES AUX COMMEMORATIONS DU 11 NOVEMBRE



EN RAPPELANT L’EXIGENCE D’UNE  REHABILITATION DE TOUS LES FUSILLES



POUR  L’EXEMPLE.

  

Parce qu’il ne voulait pas la guerre et pressentait la tragédie qui allait porter les peuples à s’entretuer, JAURES fut assassiné.

Parce qu’ils refusaient de se battre pour rien,
Parce qu’ils refusaient de mourir pour les profiteurs de guerre,
Parce qu’ils voulaient mettre fin à la boucherie,

Parce qu’ils refusaient de massacrer des travailleurs sous un autre uniforme,
Parce qu’ils fraternisaient au-delà des tranchées,
Parce qu’ils voulaient la paix, le pain et la liberté, 2 500 soldats français sont passés par les cours martiales et 650 ont été fusillés pour l’exemple !Des centaines ont été déportés vers les bagnes de Nouvelle Calédonie et de Guyanne.

Fusillés pour avoir refusé la barbarie et la guerre.

Maudite soit la guerre,
Maudites soient toutes les guerres !

 

ISTRES  le  11 novembre 2012

 

 

 

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 20:21

Une décision de justce incompréhensible et totalement disproportionnée

 

 

Monsieur Ribeiro est sans papiers et père d'une enfant de nationalité française de 4 ans demeurant à Martigues. Il est en France depuis 10 ans et a refusé d'être expulsé vers le Cap Vert dont il est originaire. Pour ce refus il a été condamné aujourd'hui 19 octobre à 2 mois de prison ferme par le TGI d'Aix en Provence et aussitôt incarcéré.


La L.D.H. estime qu'une telle sanction est incompréhensible et totalement disproportionnée. Un père qui veut rester près de son enfant n'a rien à faire en prison.

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 11:30

Marseille le 18 octobre 2012

 

A Monsieur le Préfet Hugues PARANT

 

Préfet des Bouches du Rhône

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous sommes nombreux à nous interroger sur la question de savoir si vous avez réellement conscience des périls que fait courir la politique d'expulsion systématique que vous appliquez  aux familles ROMS présentes dans notre département.

Sont plus particulièrement mis en danger les mamans et leurs enfants. 

Comment le représentant de l'Etat pourrait-il  méconnaitre des textes aussi fondamentaux que ceux qui protègent - la santé et la  vie rien de moins - des êtres humains les plus vulnérables ?

Comment pourrait-il ignorer que 7 membres du gouvernement ont signé le 26 août 2012 une circulaire qui stipule à la page 4 que "Dans une action plus suivie, l'aménagement d'un site d'accueil provisoire ou d'autres solutions d'hébergement adaptés peuvent être envisagés dans certains cas" et que "Une attention particulière doit être portée aux personnes les plus vulnérables" ?

Par ailleurs, sans doute suite au 19/20  de FR 3 du 14 octobre au cours duquel la L.D.H. 13 a lancé un cri d'alarme, vous avez publié un communiqué indiquant que vous étiez "joignable dimanche". Dont acte sauf que depuis lundi pas un jour ne passe sans que nous renouvelions - en vain -  notre demande de rendez-vous; et présentement encore la L.D.H. vous demande à être reçue.

 

Dans cette attente recevez, Monsieur le Préfet, l'expression de nos salutation citoyenne.

 

Pour la Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen

Fédération des Bouches du Rhône.

 

Jean-Claude Aparicio

Vice-président

  

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 11:30

Marseille le 18 octobre 2012

 

A Monsieur le Préfet Hugues PARANT

 

Préfet des Bouches du Rhône

 

Monsieur le Préfet,

 

Nous sommes nombreux à nous interroger sur la question de savoir si vous avez réellement conscience des périls que fait courir la politique d'expulsion systématique que vous appliquez  aux familles ROMS présentes dans notre département.

Sont plus particulièrement mis en danger les mamans et leurs enfants. 

Comment le représentant de l'Etat pourrait-il  méconnaitre des textes aussi fondamentaux que ceux qui protègent - la santé et la  vie rien de moins - des êtres humains les plus vulnérables ?

Comment pourrait-il ignorer que 7 membres du gouvernement ont signé le 26 août 2012 une circulaire qui stipule à la page 4 que "Dans une action plus suivie, l'aménagement d'un site d'accueil provisoire ou d'autres solutions d'hébergement adaptés peuvent être envisagés dans certains cas" et que "Une attention particulière doit être portée aux personnes les plus vulnérables" ?

Par ailleurs, sans doute suite au 19/20  de FR 3 du 14 octobre au cours duquel la L.D.H. 13 a lancé un cri d'alarme, vous avez publié un communiqué indiquant que vous étiez "joignable dimanche". Dont acte sauf que depuis lundi pas un jour ne passe sans que nous renouvelions - en vain -  notre demande de rendez-vous; et présentement encore la L.D.H. vous demande à être reçue.

 

Dans cette attente recevez, Monsieur le Préfet, l'expression de nos salutation citoyenne.

 

Pour la Ligue des droits de l'Homme et du Citoyen

Fédération des Bouches du Rhône.

 

Jean-Claude Aparicio

Vice-président

  

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 09:45

 

 

DECLARATION DE LA L.D.H. -  FEDERATION DES BOUCHES DU RHONE  

 

LE 14  OCTOBRE 2012

 

 

L’INACCEPTABLE COMPORTEMENT DU PREFET  DES  BOUCHES DU RHONE.


Le Préfet des Bouches du Rhône a décidé, sans doute pas seul, de chasser les ROMS, gibier on ne peut plus facile et exposé en permanence à toutes les agressions, à tous les racismes. Sur les terres de M. Jean-Claude Gaudin à Marseille et celle de Mme Joissains à Aix cette chasse est ouverte toute l’année même à l’approche de la mauvaise saison.


C’EST INDIGNE DE CES VILLES ET DE LA FRANCE !


PROPOSITIONS POUR UN PLAN DEPARTEMENTAL


DE SAUVEGARDE :


Heureusement des collectivités territoriales, des associations sauvent notre honneur et font passer la santé et la vie d’hommes, de femmes et d’enfants avant tout le reste.  Ces pauvres gens totalement démunis et lourdement discriminés dans leur pays d’origine doivent être considérés comme des réfugiés et traités comme nous avons su le faire dans notre histoire pour des populations plus nombreuses encore. Les terrains, les matériels d’hébergement d’urgence existent ! Utilisons-les, installons-les avec une répartition équilibrée et solidaire sur le territoire départemental.
La L.D.H. estime que le CONSEIL GENERAL des Bouches du Rhône auquel la loi a donné d’importantes prérogatives en matière de Santé Publique et de protection de l’Enfance, et qui n'est pas resté inactif, pourrait être le fédérateur de ce sursaut social et moral, de ce sursaut des consciences.
Des familles entières, des femmes des bébés ne doivent plus « dormir » sur les trottoirs de Marseille, d'Aix ou de Vitrolles, ne doivent plus être repoussés par la police dans des quartiers déjà sinistrés par le chômage et la pauvreté.


Les fonds européens prévuspour ça doivent être utilisés

 

Repost 0
Published by LDH Istres Ouest Provence - dans Citations
commenter cet article